Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
aprender el español es fácil

aprender el español es fácil

Publier et partager des séquences de travail para enseñar el español

« Callar o resistir »

« Callar o resistir »

« Callar o resistir »

SEQUENCE DE TRAVAIL CYCLE TERMINALE

Formateurs espagnol 2012-2013

« Callar o resistir »

AUTEURS : Grégory Dubois (Sandra Lassere, Elisabeth Sultan, Betty Benavente, Nicolas Florideau, Alberto Guinda, Grégory Jaspart ont participé au choix des documents)

NOTION ÉTUDIÉE, PROBLÉMATIQUE/S : « Lieux et formes de pouvoir », comment exprime-t-on l’autorité ? comment ressent-on l’autorité ? pourquoi prendre la parole ? pour dire quoi ? pour faire quoi ? parler pour dire quoi ?

ACTIVITÉ FINALE PRÉVUE : Dans le cadre de la semaine hispanique, tu dois défendre la figure qui illustre le mieux selon toi la thématique de cette année 2013 « El poder de las palabras ». La prestation la plus convaincante et la mieux argumentée sera diffusée. (EOC)

NOMBRE DE SÉANCES : 4 séances (+ 1 séance pour l’activité finale)

CLASSE : Première LVA

Pré-requis : des connaissances sur la guerre civile espagnole (vue en tronc commun)

NIVEAU ATTENDU : B1+/B2

DESCRIPTEURS CADRE EUROPEEN :

(B1) Je peux brièvement donner les raisons et explications de mes opinions ou projets.

(B2) Je peux développer un point de vue sur un sujet d'actualité et expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

DOCUMENTS ETUDIÉS

OBJECTIFS

MISE EN OEUVRE

TRAVAIL PRÉVU POUR LA MAISON

S0

- Pluie d’idée à partir du titre de la séquence

-Interaction orale

-Diagnostique pour l’enseignant du lexique maîtrisé et premier repérage du niveau d’élaboration de la réflexion des élèves

-Pluie d’idée à partir des mots : « Callar » / « Resistir »

-Tirer des conclusions sur la notion qui sera traitée > « Lugares y formas de poder »

Aucun > c’est un temps qui précéde le premier document vidéo (Mario Camus)

S1

- « Se hace lo que yo mando » , adaptation La casa de Bernarda de Mario Camus

-Compréhension de l’oral et expression orale en continu et en interaction

-Lexique du cinéma / des relations familiales / de l’autorité

-Expression de l’obligation ; expression de l’incompréhension

-Comment exprime-t-on l’autorité ? Quelles sont les réactions face à l’autorité ?

-Premier visionnage sans le son > repérage de l'atmosphère (obscurité / enfermement).

-En groupe, les élèves visionnent 2 fois mais avec le son > chaque groupe s’intéresse à l’un des personnages de la scène afin de présenter sa relation avec les autres membres de la famille : autorité / soumission / jeux de regards… > contexte étouffant de l’avant-guerre.

-Mise en gestes de la pièce afin de se rendre compte de la compréhension > jouent la scène (avec seulement quelques phrases/idées qu’ils ont retenues).

- Y tú ¿cómo reaccionarías?

(EOI) : Imagina que una de las hijas se rebela contra su madre :

- réactivation des objectifs.

- réflexion sur le groupe le plus convaincant.

S2

- « A sus órdenes », extrait de El tintero de Carlos Muñiz

-Compréhension de l’écrit et expression orale en interaction et en continu

-Lexique du théâtre / de la soumission / de l’uniformisation de la pensée / de l’ordre / du monde du travail

-Expression des reproches ; expression du desaccord ; l’ordre et la défense ; argumenter.

-Se soumettre ou résister à l’autorité ? Comment critiquer en déjouant la censure ?

-Première lecture de la scène : tâche de repérage du contexte.

-En groupe, repérer les points communs et les différences entre les personnages > mise en commun (relance du professeur mais aussi des élèves)

-Réflexion sur l’allégorie de la dictature et sur l’écriture comme outil subversif.

-¿Qué frase(s) resume(n) mejor la idea principal de esta escena ?

-¿Cuál es el papel de los poetas?

(EOC) : El jefe autoritario que acaba de escuchar la conversación convoca a Crock (el poeta). No lo deja hablar. Imagina sus reproches :

- réactivation des objectifs.

- mise en mot de l’autorité : comment incarne-t-on cette autorité ?

S3

- « Amnistía », carte postale de Rafael Alberti

-Interaction orale

-Lexique du dessin / de la paix / de la revendication / de l’hommage

-Raconter au passé pour contextualiser.

-Pourquoi prendre la parole ? Quel rôle jouent les artistes ? L’art doit-il être forcément un art engagé ?

-Projection (vidéoprojecteur) de la carte postale.

-Après une présentation du document et une attention particulière à la date (1972) et au lieu (Rome), les élèves sont invités à échanger en groupe sur les symboles (« mar », « cárcel », « paloma », « colores).

-Enfin, on réfléchit sur l’exil des artistes durant la dictadure et on fait des ponts avec d’autres artistes qu’ils connaissent (pont avec un projet sur les artistes en prison mené pendant le « Printemps des Poètes »)

-¿Vale la pena arriesgar su vida para crear arte? > échange sur le Guernica (étudié en tronc commun) et sur d’autres formes d’art non-engagée (réactivation des connaissances acquises sur le réalisme magique)

(EE) : Escribe un artículo de unas 10 líneas en el blog de un alumno español de tu edad ¿Piensas que el arte tiene algún poder sobre los hombres? Para ti, ¿cuál es la palabra más poderosa?:

- réactivation des objectifs.

- réflexion sur le choix d’un seul mot « puissant ».

S4

- Clip vidéo « No dudaría » de Rosario Flores (hommage à son frère)

-Compréhension de l’oral et interaction orale

-Lexique du clip vidéo / de la guerre (R)/ de l’engagement (R) / de l’hommage (R)

-Expression de l’enthousiasme ; argumentation et conviction.

-Approfondissement culturel et réactivation à partir d’un support plus contemporain

-Premier visionnage sans le son avec pour seule consigne de regarder les images et d’en tirer des hypothèses.

-Echange à partir des hypothèses du/des thème(s) abordé(s) dans la chanson.

-A partir de captures d’écrans, les élèves doivent remettre dans l’ordre les images et inscrire dessous les paroles qu’ils ont comprises > mise en commun.

-Escribe dos estrofas más empezando por « Si pudiera… » (pour terminer exercice de chant à partir de la bande son)

-Homenajear : ¿para qué?

Evaluation de fin de séquence : L’accent est mis sur les activités de production et sur la réflexion menée par les élèves. J’ai donc proposé une activité d’expression écrite à partir d’une phrase de Pabo Neruda « El poeta debe ser parcialmente el cronista de su época », en précisant qu’ils pouvaient prendre le terme « poeta » dans son sens de « creador » ou « artista ». Une image d’un pistolet tirant le mot « palabras » accompagnait cette phrase.

AUTEURS : Merci à Grégory Dubois pour la conception et mise en oeuvre de cette séquence , des enregistrements des élèves de sa classe de 1ère LVA viennent concrètement illustrer l’activité finale prévue . Sandra Lassere, Elisabeth Sultan, Betty Benavente, Nicolas Florideau, Alberto Guinda, Grégory Jaspart ont participé au choix des documents.

Annexes associées à cet article :

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article